Revolver signé Herman-Ledoux

Revolver 7 mm signé par Joseph Herman-Ledoux selon le brevet de Godefroie Marck.

a

Joseph Herman-Ledoux est armurier à Liège et ses environs. Il y dépose trois brevets.

Brevets : 18990 du 10 janvier 1866, le 19042 du 20 janvier 1866 et le 20465 du 19 novembre 1866 dont nous retrouvons les dessins ci-dessous.

m-1

« Brevet du 10 janvier 1866 »

n

« Brevet du 20 janvier 1866 »

Le dessin de brevet qui nous concerne dans cette présentation est celui du 19 novembre 1866.

o

« Brevet du 19 novembre 1866 »

En 1866 il est installé à Liège, en 1867 à Herstal et ensuite à Chénée, 70 rue de l’église.

Le 22 juillet 1867 et le 15 janvier 1868, Joseph Herman Ledoux cède à Godefroie Marck ses brevets par acte notarial.

Revolver à broche à cadre fermé vissé sur le dessus de la culasse.

j

De fabrication Liégeoise, le poinçon du banc d’épreuve de la ville est présent, ELG dans un ovale sur le barillet (1846-1893) ainsi que la lettre N couronnée (1853-1877), qui appartient au contrôleur.

Avec le rachat des brevets de Marck par Herman – Ledoux en 1867 et en 1868 nous pouvons donc situer la fabrication de ce revolver entre 1867 et 1877.

N qui semble se retrouver sur le tonnerre côté gauche.

Mécanisme en simple et double action.

Détente repliable, crosse en forme de goutte d’eau avec un anneau.

e

Un levier d’ouverture se trouve sur le côté gauche du tonnerre, formant un arc de cercle et retenu, de l’intérieur du tonnerre par une vis et du côté droit par un petit ressort, qui glissé dans le pied de ce levier est maintenue par une vis.  L’ensemble donne une certaine « souplesse » au levier.

c

En poussant ce levier du côté gauche du tonnerre légèrement vers le haut il se libère de l’encoche du cadre et de l’axe central, permettant au  canon de basculer vers le bas, dégageant le barillet, pour le rechargement.

f

De ce fait, il n’y donc pas de portière dans la culasse.

g

Tonnerre imposant de par sa hauteur, enfermant le système de verrouillage.

i

Sur le côté gauche, sous le levier et devant l’éjecteur il y avait plusieurs mots formant la marque de l’inventeur, aujourd’hui presque illisibles, sur 3 lignes, quelques lettres sont néanmoins partiellement identifiables.

l

Très probablement l’écriture est :

«G.Marck Breveté  Herstal»

h

La baguette d’éjection fixe, vissée sur le tonnerre gauche, type SW permettant de dégager les douilles du barillet.

k

Sur le côté droit du tonnerre«  JHL »  les initiales du fabricant :

« Joseph Herman Ledoux »

et « 39 » juste sous ses lettres est éventuellement un numéro de série.

Sous les plaquettes sur un des montants de la carcasse de la crosse, les lettres « D.L. » , qui sont très probablement les initiales d’un sous-traitant ou ajusteur de l’arme.

d-copie

Barillet, cadre, haut du tonnerre, bâti et crosse finement gravés.

  • Poids actuel :              436 grammes
  • Longueur totale :        210 mm
  • Longueur canon :       110 mm avec tonnerre
    • Diamètre :               13 mm
    • Tonnerre :               20 mm
  • Barillet :                       6 coups, 7 mm
    • Longueur :             26 mm
    • Diamètre :             31 mm

b

Sources :

  • Texte composé: suivant l’observation et la mesure de l’objet par l’auteur.
  • Complété avec les renseignements fournis par GG de Littlegun et par Max D.
  • Photos de l’Auteur.
  • Dessins des brevets : Max D.

UN GRAND MERCI A EUX 

® et © Lefaucheux, octobre 2016