Revolver Lefaucheux 9 mm à 12 coups en coffret de luxe

Lefaucheux 9 mm à 12 coups en coffret de luxe

17 copie

Coffret de luxe avec un revolver Lefaucheux 9 mm à 12 coups, un tournevis, un goupillon et un huilier, ainsi que deux compartiments, l’un  pour le stockage de 48 balles, soit la capacité de 4 barillets pleins et un autre dont j’ignore l’usage (pour chiffon ?).

16 copie

Habillage du coffret est à la Française, à savoir que la forme de l’objet est dessinée et chacun y trouve parfaitement son emplacement. (Dimensions ext: 363 mm x 214 mm x 104 mm)
Habillage en feutrine bleu roi et cuir, probablement pas d’origine.
Les manches des outils sont tournés dans du bois d’ébène.
Longueur totale du revolver de 285 mm.

15 copie

Barillet :

3 copie
Fortement cannelé sur son pourtour et profondément ciselé de fleurs de pivoines et de feuilles et le centre du devant est plein.

2 copie
Dimensions :
– Diamètre de  55, 7 mm sur le contour, et 57,5 mm en prenant sur les picots.
– Epaisseur de 29 mm pour les chambres et 38,2 mm en incluant la roue crantée qui, avec le doigt élévateur, met en position le barillet et « l’embout » du devant.

1 copie

 Canon :
Canon à pans et ensuite rond d’un diamètre de 16 mm, d’une longueur de 165 mm, dont 35 mm pour le tonnerre.
Guidon classique en triangle surmonté d’une boule.
Baguette d’éjection avec ressort longitudinal intégré, l’ensemble est fixe au pan droit du tonnerre.
L’ensemble de l’extérieur est profondément gravé de fleurs de pivoines, feuilles, lianes et fougères.
L’intérieur comporte quatre rainures tournant de la gauche vers la droite.
Le canon se visse sur l’axe central avec une fixation au bâti original, c’est à dire ni typiquement Belge (sur le devant), ni Parisienne (sous la console) mais entre les deux, à savoir perpendiculairement sur la console pour plus de solidité.

Bâti et carcasse :
Grosse culasse pas très épaisse, débordant largement par rapport au barillet, ceci pour protéger les ergots des balles, avec portière de chargement classique.
Le bord est gravé de points.

Dimensions :

Diamètre de 64,2 mm et une épaisseur de 5,9 mm.

La descente de la crosse est en deux morceaux, le bras supérieur est tenu par deux vis au bâti et le bras inférieur se prolonge en console, maintenu par trois vis.

14 copie

Pontet arrondi sans repose doigt et la base de la crosse comportant un anneau.
L’ensemble de la carcasse de crosse, bâti et pontet sont profondément gravés de fleurs de pivoines, lianes et feuilles.

10 copie

Les plaquettes sont en bois d’ébène, en forme de goutte d’eau, profondément sculptées de lianes, de feuilles et de fleurs.

11 copie

Marquages et Poinçons:

12 copie

Numéro série sur la console gauche : 105143

6 copie

Sur le tonnerre gauche ; E. LEFAUCHEUX INVR. BREVETE, avec juste en dessous de cela, la lettre G couronnée, ce qui correspond au poinçon d’inspecteur d’avant Janvier 1877.
A la base du dessous du canon, les lettres EL couronnées, c’est le marquage d’Eugène Lefaucheux indiquant une fabrication dans ses ateliers de Liège d’avant 1867.
Selon notre analyse nous serions avec ce revolver en 1866.

7 copie

Sur le pourtour du barillet les lettres EL couronnées.

4 copie

Sur la face devant on retrouve le fameux marquage ELG dans un ovale, signifiant son passage au banc d’épreuve de Liège d’avant 1893.
Le G couronné et le nom de « ROCOUR » sans autre précision, probablement le fabricant du barillet.

5 copie

Le site de Littlegun (www.littlegun.be) dénombre 3 armuriers portant ce nom :

ROCOUR B. rue Ste Foi, 13 à Liège (BE 1864/1869)
ROCOUR DELSA B & Cie (BE 1872/1875)
ROCOUR G. de Liège vers 1863

Le début du nom sur le barillet étant effacé, il est impossible de déterminer de quel « Rocour » il est question.

9 copie

Sous les plaquettes, côté culasse gauche : HR et JD

8 copie

Côté droite un L.
Ces lettres correspondent très probablement aux finisseurs, graveurs ou ajusteurs.

13 copie

Aucune autre pièce ne comporte de marquage, poinçon ou numéro.

® et © Lefaucheux, août 2016