Pistolet de salon signé Eugène Lefaucheux, le LF 235.

Pistolet de salon, fini et commercialisé par Eugène Lefaucheux, soit par ses successeurs « Chevalier et Dru », les poinçons belges sous le canon ne permettent pas de trancher.

Néanmoins en regardant les catalogues à ma disposition de « Chevalier et Dru » je constate que le modèle spécifique n’apparaît qu’en 1886 au catalogue. Le catalogue de 1882 ne le fait pas encore apparaître.
Si cette dessus constatation est juste, ce pistolet a été commercialisé par « Chevalier et Dru ».


Sous le canon nous trouvons la lettre Z étoilée, poinçon du contrôleur du banc d’épreuve de Liège, d’usage à partir du 1 Janvier 1877 et le marquage ELG du banc d’épreuve dans un ovale sans couronne en usage jusqu’en 1893.


Les poinçons belges permettent à partir de là d’affiner la datation de fabrication entre 1885 et 1893.


La crosse du pistolet est finement quadrillée et une chose observée pour la première fois, le marquage LF235 n’est pas frappé dans le métal mais dans le bois. Le talon de la crosse est protégé par une plaque de couche et une pointe « casse-tête ». A l’intérieure de la crosse les lettres N.G., probablement ceux d’un intervenant puisque nous retrouvons ces deux lettres aussi sur le dessous du canon.
Le canon est équipé d’un extracteur de douille à deux oreilles.
L’intérieure du canon est rayé et l’entrée est de 5.7 mm et accepte le 6 mm Bosquette (le .22 « flotte » légèrement).
En utilisant des cartouches amorce la détonation est insignifiante et peut par conséquence être tirer sans inconvénient dans un salon (transcription du catalogue de l’époque).


Sur le dessus du canon octogonal cannelé, équipé d’un guidon à table et hausse à vis de rappel, est marqué : E. Lefaucheux 32 Rue N. D. des Victoires Paris.
Sur le dessous du canon, une fois désolidarisé de la crosse on retrouve la lettre Z étoilée et le ELG dans l’ovale, ainsi que les lettres N.G., JL et D.B.


D.B. pourrait correspondre à Benoît Dozin que signé le canon de son nom. Qui est-il…,  peu d’information est disponible à son sujet.

Longueur du pistolet : 400 mm.
Longueur du canon : 260 mm.
Poids de l’arme : 1018 grammes.
Prix du pistolet à l’époque : entre 80 et 100 fr. et plus en fonction de la finition.

Livres publiés par l’Auteur :
Books published by the Author:

« Eugène Lefaucheux ou l’apothéose de la sage familiale » éditions Crépin Leblond 2013.
https://www.crepin-leblond.fr/divers/750-eugene-lefaucheux-ou-l-apotheose-de-la-saga-familiale-9782703003786.html

« La production des modèles d’Eugène Lefaucheux » éditions Crépin Leblond 2016.
https://www.crepin-leblond.fr/armes-de-poing/602-la-production-des-modeles-d-eugene-lefaucheux-9782703004103.html

 

® et © Lefaucheux Août 2020.