Le LF 2265, un Lefaucheux 1854 de la 1ère série.

Le LF 2265 en 9 mm issu de la 1ère série.

Introduction et datation:

Eugène Lefaucheux dépose son premier brevet, concernant le modèle 1854, le 15 avril 1854.

6 copie

A partir de ce moment le modèle 1854, va connaître une évolution constante jusqu’en 1869, date à laquelle le brevet tombe dans le domaine publique.

Dans le « modèle 54 » il existe de multiples variations qui peuvent être répartie en 2 séries.

La « bascule » de la 1ère série dans la 2ème série est matérialisée par le LF 3027 ; c’est cette arme que la Commission de Vincennes retiendra comme référence lors de son acceptation le 27 octobre 1857.

Le LF 2265 s’intègre très bien dans cette 1 ère série :

  • Calibre 9 mm rayé.

1 copie

  • Canon octogonal.
  • Culasse en forme de « chapeau chinois ».
  • Crête de chien très relevée.
  • Le bras inférieur de la crosse est tenu par 2 vis à la carcasse.

Le talon de la crosse est dépourvu d’un anneau ou d’une pointe « casse-tête », cela pourrait signifier que l’arme est issue d’un coffret.

Le LF 2265 est probablement sortie des ateliers du 9 et 9 bis rue Lafayette à Paris vers le mois de Juin 1857.

Marquages et poinçons :

8 copie

Le numéro de l’arme, situé à son emplacement habituel sur l’embase, côté droit, est le « LF 2265 ».

3 copie

Le numéro d’assemblage, qu’on retrouve sur l’ensemble des pièces est le « 42 A »

2 copie

Sur le dessus du canon « E.Lefaucheux Brté. Paris ».

Sous les plaquettes, qui ne sont pas d’origine et outre le numéro d’assemblage il y un marquage « EM » dont j’ignore la signification.

Caractéristiques techniques :

Poids à vide : 1020 grammes

Longueur total de l’arme : 285 mm

Longueur du canon : 152.1 mm, octogonal sur toute la longueur avec un guidon   surmonté d’un grain d’orge.

  • Intérieur du canon : Rayé de 4 rainures large, tournant vers la                                 droite.
  • Entrée : 9 mm / 9.3 mm
  • Sortie : 7 mm / 9 mm

Fixation du canon :  vissé sur l’axe central et maintenue par une vis à                     l’embase par le pontet.

4 copie

Un ressort fixé au pied du canon pousse sur le barillet pour                                   l’immobilisé lors de l’armement.

Calibre: 9 mm à broche

Embase de la cage du barillet :

  • Largeur : 3 mm / 19.3 mm
  • Épaisseur : 8 mm / 9.3 mm

Fixation du socle à la carcasse : par 2 vis.

Mécanisme : Simple Action uniquement.

Barillet : 6 coups, 9 mm à broche

  • Entrée drageoir : 2 mm
  • Sortie drageoir : 5 mm
  • Diamètre : 5 mm
  • Longueur : 5 mm et 39.5 mm avec le rochet et bague de devant.
  • Encoches de blocage : Longue d’environ 12 mm, large de 2.4 mm

Culasse :

  • Diamètre : 5 mm
  • Epaisseur du bord : 3 mm
  • Epaisseur au centre : 6mm.
  • Lèvre de pincement sur la portière de chargement.

Grand ressort : Plat, fixé par une grosse vis à la base du bras inférieur.

Chien: Crête relevé, et tête en demi-cercle avec une entaille pour                             prendre la visée.

Ressort de rappel de détente :  En L, placé sur la gauche.

Pontet :  Type repose doigt.

5 copie

Talon : De forme ovale en forme de « diamant » sans anneau ou pointe                     « casse-tête. Solidaire au bras supérieur et fixé par une vis au                                     bras inférieur.

Baguette d’éjection : Forme classique type « Tête de clou » permettant de repousser les douilles hors du barillet.

Plaquettes : 2 pièces en bois tenue par une grande vis traversant de part en             part la crosse. (Plaquettes pas d’origine sur cette arme).

7 copie

® et © Lefaucheux, mai 2016.