La Maison de Ferdinand Claudin

La maison de Ferdinand Claudin à Paris

Selon le « Qui est Qui » de Jarlier, Tome 1, page 110 :

Claudin – Famille d’arquebusiers parisiens

  • Sébastien-Ferdinand
  • Désiré-Henri
  • Ferdinand (celui de la facture ici présentée)

Plusieurs adresses connues :

  • 9, rue de la Tonnellerie (1839)
  • 1, rue Joquelet (1844 – 1860)
  • 38, Bouvelard des Italiens (1861 – 1878) près « La chaussée d’Antin ».

A ce sujet il a une petite annotation à faire :

  • Sur la facture il faut lire « Boulevart des Italiens » ce qui ne semble pas être une faute de frappe puisque j’ai observé la même écriture à l’intérieur d’un coffret.

  • Sur la facture de 1870 ci-dessus le »T » est de rigueur, constaté de même sur une facture de 1873, néanmoins dans l’annonce de 1863 du « Journal des Chasseurs » le Boulevard est écrit avec un « D »

Qui est Mr Desvaranne habitant 4 rue Castellane à Paris signalé au dos de cette facture?

En 1863, Claudin signale dans le « Journal des Chasseurs » que l’établissement a été tranféré de la rue Joquelet aux 38 Boulevard des Italiens.

En 1873 : 

  • Même armurier.
  • Même client .
  • Même adresse .
  • Mais plus le même régime, nous sommes en République ….

Ferdinand Claudin a été nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1878 et reçoit de la part du Roi d’Espagne la croix de commandeur de l’Ordre d’Isabelle-la-Catholique en Novembre 1880.

Source : BNF – GALLICA.

Le 28 avril 1892 le fils, Désiré Henri Claudin, fabricant d’armes, Boulevard des Italiens 3, faisant le commerce sous le nom « Ferdinand Claudin » est déclaré en liquidation.

Le liquidateur provisoire est : M. Mauge, 16, rue de Valois à Paris

Source : BNF – GALLICA.

© et ® Lefaucheux, juin 2017