Gabriel Lefaucheux

Gabriel Lefaucheux, frère de Casimir et parrain d’André, fils d’Eugène.

Source :

  • La BNF : 1914- Revue Historique et

  • Archéologique du Maine, Pages 150 – 151.

___________________________________________________________________________

Gabriel, frère de casimir 1870 - 2

Gabriel Lefaucheux, né le 29 Avril 1795 à Bonnétable appartenait à une famille de petits commerçants très chrétiens et était le second de douze enfants.

Arrivé à Bayeux comme secrétaire particulier de Mgr Duperrier.

Entré jeune au séminaire-collège de Château-Gontier, l’abbé Lefaucheux reçut la tonsure à seize ans et à peine âgé de dix-huit ans, entra au grand séminaire.

Monsieur Duperrier alors vicaire-général, auquel il était recommandé, devint son protecteur.

Ayant achevé sa théologie à 22 ans, trop jeune pour être prêtre, il fut avec plusieurs autres diacres chargé de faire le catéchisme et prêcha même l’Avant et le Carême dans une paroisse du Mans.

Ordonné prêtre il devint pour peu de temps vicaire de Saint-Benoît du Mans.

Quelques mois après Mgr de la Myre le choisissait pour son secrétaire particulier et le créait chanoine honoraire en 1821.

Bientôt nommé par Mgr Duperrier qui avait tenu, ainsi que nous l’avons dit, à l’emmener avec lui, chanoine titulaire de la cathédrale de Bayeux, il devint après la mort de ce prélat, secrétaire de Mgr Dancel le nouvel évêque qui le garda près de lui.

Entre temps, Mr Lefaucheux s’occupait des pensionnaires des Ursulines et des religieuses de la Charité.

Il ordonna beaucoup à la prédication ; ses compositions cependant, n’avaient rien de très original ; une mémoire prodigieuse, un jugement et tact remarquables, une chaleur d’action étaient surtout ses qualités.

En 1835, il devint chanoine archiprêtre de la cathédrale et par le fait même, curé de Notre-Dame.

Il devait l’être 35 ans et mériter le nom de « Bon Curé » ; il le fut dans toute l’acceptation du terme.

Sa charité pour les pauvres était inépuisable : les instructions multipliées qu’il faisait à ses paroissiens étaient toujours très pratiques.

Il s’occupa des œuvres et à peine installé, il organisa les exercices du mois de Marie, puis une association pour la conversion des pécheurs, car la conversion des pécheurs fut une de ses grandes préoccupations.

Par ses soins, un orphelinat de jeunes filles fut annexé à l’école de la Poterie.

Il n’oublia pas non plus les pauvres malades ; à cet effet il installa dans sa paroisse une maison de religieuses garde-malades, ce furent les religieuses de la Miséricorde de Sées.

Telles furent les principales œuvres de cet excellent prêtre.

Son ministère fut très fructueux, mais tout le bien qu’il fut, il l’accomplit sans bruit.

L’abbé Lefaucheux mourut le 25 Septembre 1870, laissant une mémoire vénérée, les personnes qui l’ont connu en parlant toujours avec vénération.

© et ® Lefaucheux – mai 2016.

_______________________________________________________________________________