Carabine « Système Brichet », Cal. 24 à broche

Carabine à système signé Brichet, à baïonette:

Voici une curieuse carabine en Calibre 24 de fabrication Belge : Système Brichet.

AA

Nous avons ici à faire à un des multiples « Brichet de Liège » et non au « Brichet de Nantes ».

AM

Cette carabine est de type « Braconnier » puisqu’elle se démonte en deux parties distinctes.

D’un côté le canon, de l’autre la crosse et la culasse.

AN

Pour le chargement, il faut donc désolidariser la culasse du canon.

Fonctionnement :

C’est un système de blocage du canon par un ¼ de tour, ou encore « à baïonnette ».

AF

Le canon est muni de deux tenons opposés.

AI

La culasse est prolongée par un tube d’environ 55 mm, ouvert sur le dessus.

Sur le pourtour de ce tube, du côté gauche, un ressort épousant la forme de ce premier, est tenu par une vis sur le tube et l’autre extrémité est munie d’un « bouton poussoir ».

AK

Le canon est maintenu dans le « tube-culasse » par ses deux tenons.

Celui du bas est bloqué par le rebord du ressort, situé sur le pourtour du tube.

Celui du haut vient se prendre dans l’encoche, sur le côté droite du tube.

Pour le chargement :

Après avoir mis le chien sur son cran de sécurité, il faut appuyer sur le « bouton poussoir » du ressort.

Cette pression permet de libérer le tenon inférieur du rebord.

AL

Par un mouvement d’un quart de tour vers la gauche, le tenon supérieur sort de son encoche pour venir dans le prolongement de l’ouverture.

Pour une traction sur le canon vers l’avant, ce dernier se désolidarise de l’arme et permet donc d’introduire la cartouche dans le canon.

Une fois la cartouche dans le canon, on replace le tenon du bas dans sa gorge et le tenon du haut dans l’ouverture du tube.

A ce moment, l’ergot de la broche est situé au bord, côté gauche du tube-culasse.

En poussant au fond le canon contre la culasse, l’ergot de la cartouche n’est donc pas sous le chien, c’est une sorte de position de sécurité.

Un fois le canon au fond, il peut faire un quart de tour vers la droite.

Le tenon du bas est à ce moment bloqué par le rebord du ressort et celui du haut tombe dans son encoche ; le système « culasse-canon » est fermé et bloqué.

A

AG

L’ergot de la cartouche se trouve maintenant sous le chien, il suffit d’armer ce dernier et d’appuyer sur la détente pour faire feu.

Caractéristiques techniques :

Poids de l’arme :                                            1580 grammes

Longueur totale :                                           1175 mm

Longueur du canon :                                      778 mm en damas

Distance  détente/ plaque de couche:                        353 mm

AJ

Calibre :                                                         24/60 à broche

AH

Crosse :                                                          Type anglais

AB

Platine :                                                          En arrière à deux piliers

Marquages et poinçons :

Cette carabine est indéniablement de fabrication Belge.

Sur le canon, on retrouve encore partiellement visible,  le « ELG » dans un ovale qui correspond au banc d’épreuve de la ville de Liège, ainsi que le poinçon du « Perron de Liège ».

AD

Sur la culasse « Système Brichet 257 » avec juste à droite un « K » du contrôleur et le « Perron de Liège ».

AE

A l’intérieur de la platine, les lettres « LM », très probablement les initiales du platineur.AC

© et ® Lefaucheux, mai 2016