Brevet no 127249 du 2 Novembre 1878

Brevet d’invention no 127249 d’Eugène Gabriel Lefaucheux le 2 Novembre 1878

Brevet no 127249 déposé par le Sieur Maurice le 2 Novembre 1878 à Paris

Mémoire descriptif déposé à l’appui d’une demande de Brevet d’Invention de quinze ans pour un nouveau système de batterie de fusil par Eugène Gabriel Lefaucheux, fabricant d’armes, demeurant à Paris, rue Notre Dame des Victoires no 32.

1

Description :

Cette nouvelle batterie se compose de deux pièces principale :

La première « A » formée du chien, de la noix et du grand ressort.

La seconde « B » comprenant la gâchette et la détente.

La pièce « A » est montée au moyen d’une vis sur une borne plate « C » cylindrique ou à peu près.

La pièce « B » est munie d’un petit ressort « D » qui la fait revenir en arrière lorsque l’on cesse d’appuyer sur la détente ; de façon à ce que, si on arme le chien, il soit pris et retenu par la gâchette.

Cette batterie, telle qu’elle est dessinée, est disposée pour un fusil à percussion centrale mais elle convient également aux fusils à piston et aux divers fusils à broche.

En effet, pour les fusils à broche, il suffit d’un déplacement de la pièce du centre « C » , d’un changement dans la longueur du ressort et d’une forme appropriée du chien pour que ce dernier vienne frapper perpendiculairement à la génératrice du canon.

Je me réserve l’ensemble et les détails de cette batterie, la disposition relative des pièces qui la composent, ainsi que ses applications même en dehors des armes à feu.

Paris, le 2 Novembre 1878

E. Lefaucheux 

© et ® Lefaucheux juin 2016