Brevet no 107275 du 13 mars 1875

En France :   Brevet no 107275 du 13 mars 1875 déposé par le Sieur Mouillet à Paris.

En Belgique : Brevet no 36583 du 12 mars 1875 par le Sieur Gustave Bronne à Liège.

Mémoire descriptif déposé à l’appui d’une demande d’un Brevet d’Invention de quinze ans pour l’application et la réunion de diverses pièces aux armes à feu, par Mr Lefaucheux Eugène Gabriel, fabricant d’armes rue de Lafayette 194 à Paris

Exposé :

La disposition des organes désignés par le dessin qui accompagne la présente demande, forme par son ensemble et la nouveauté de plusieurs d’entre eux un produit industriel nouveau très important.

Ces perfectionnements peuvent s’appliquer à tous les fusils quel que soit le genre de fermeture de la bascule-culasse.

2

Description :

Les Fig. 1 et 2 représentent un des chiens dont la forme facilite l’armé et laisse plus libre la poignée de la crosse.

Les Fig. 3 et 4 représentent un des percuteurs ayant dans la partie cylindrique de l’avant un évidement intérieur circulaire dans lequel le ressort vient se loger en partie.

Cette disposition qui permet de raccourcir le percuteur de la longueur de l’évidement, facilite l’armé et dégage la poignée de la crosse ; et a en outre l’avantage réel d’une très bon percussion, le ressort agissant à l’avant du percuteur.

La languette « A » formant noix que porte le percuteur assure son mouvement rectiligne par son engagement à frottement doux dans la rainure du cylindre ou il se meut.

1

Les Fig. 5 et 6 représentent un des bouchons-arrêt des ressorts, dont l’assemblage avec la bascule-culasse rend le montage et le démontage simples et faciles.

La Fig. 7 représente en élévation et coupe longitudinale la bascule-culasse et la réunion des différents organes.

La Fig. 8 représente en plan la bascule-culasse et les chiens.

La Fig. 9 représente une coupe transversale de la bascule-culasse par les bouchons-arrêt des ressorts.

3

Paris le 15 mars 1875

E . Lefaucheux

© et ® Lefaucheux juin 2016